dimanche 15 septembre 2019

Simple



Ce que j'aime dans cette pratique, c'est qu'il n'y a rien à apprendre, on n'a pas besoin d'être fort, ni à devenir parfait. Ce n'est pas la peine, il suffit de pratiquer avec constance les 3 piliers de la Voie du mieux qu'on peut et il y a quelque chose qui vient petit à petit à notre insu, c'est la simplicité et l'humilité.

La simplicité peut venir par à-coups, on peut avoir besoin de faire le ménage dans son existence, on tente autant que possible de simplifier les choses dans son existence tout en assumant ses responsabilités. On s'aperçoit aussi une fois qu'on a fait ce qu'il fallait qu'on se sent plus léger, plus à même de pratiquer, on est plus facilement dans le Service et donc par conséquent dans la méditation formelle.

Cette simplicité continue jour à près jour, aussi dans notre mental. C'est tellement fatiguant de passer son temps à supputer, à s'inquiéter, à réfléchir à des trucs sans queue ni tête, c'est vain. On voit que c'est mieux de rester simple. Par exemple les réactions qu'on peut avoir à certaines sollicitations, c'est inutile, vain ne nous met pas dans la paix intérieure ou même nous en sort. On s'aperçoit que c'est compliqué. De longs discours ne servent à rien, une simple réponse oui ou non peut être suffisante. Il n'est pas nécessaire de passer encore plusieurs minutes à se justifier ou à demander des explications du comment et pourquoi et à donner son avis. Autant rester dans la simplicité des paroles, des pensées et des actes. 

Tout ça se fait au fur et à mesure de la pratique. On voit que la pratique elle-même est très simple. On peut le concevoir intellectuellement assez vite mais la compréhension intérieure de cette simplicité vient à force de pratiquer. 

Le Voie est simple, ça me met du baume au cœur, ça me réjouit quand je m'aperçoit que j'étais encore un peu trop compliquée pour une chose ou une autre aussi dans la pratique, je suis heureuse de voir que je peux être plus simple que finalement c'est encore plus simple que ce que je croyais. C'est un bonheur d'aller vers plus de simplicité.

Ça me réjouit de voir cette simplicité dans la vie et dans la pratique. 

Le Saint-Nom est la simplicité parfaite et la pratique m'amène vers cette simplicité, cette unité. La simplicité est une chose fondamentale et essentielle dans cette pratique.

On peut s'obliger un peu à se simplifier dans l'existence et se trop compliqué qu'on a dans la tête, on peut être vigilent mais c'est grâce à la pratique, au Service, en revenant au Saint-Nom comme il se doit. 

Par exemple, se justifier pour un oui et pour un non, c'est compliqué et si on est dans le Saint-Nom, on ne le fait pas, on préfère une réponse concise qui ne prend pas la tête.

Finalement, on prend le pli avec le temps de cette simplification. C'est normal, quand on le fait avec constance, tous les jours, ça devient plus automatique, le mental prend le pli de cette simplicité, de cette humilité, cette lucidité. C'est le temps qui joue dans ce sens. La Voie se pratique pour le restant de la Vie qu'on a profiter de ce merveilleux voyage en conscience.

Satsang sur le même thème écrits par le maître de la Voie Sri Hans Yoganand ji :