L'Amour régit le monde

On parle d'amour dans ce texte mais de quel amour ? Celui d'un Dieu plein de bienveillance, de compassion et de douceur pour chacun d'entre nous. 





Si vous pensez que l’Amour régit le monde, vous avez raison. Si vous pensez pour cette raison devoir aimer le monde entier, c’est plus problématique.



Oui, je sais que Jésus aurait « Aimez-vous les uns les autres » mais il n’est plus là pour nous dire dans quelle circonstance, pourquoi et à qui il le disait.



Pourtant, l’Amour est bel et bien ce qui sous-tend toute chose dans ce monde. Ce qui est faux est de croire qu’on est nous-mêmes la source de cet Amour et que nous pouvons ainsi sauver le monde.



Dieu est l’Amour suprême, laissons-lui le soin de s’occuper de sa Création, qui peut le faire mieux que Lui, nous ?



Ce qui nous revient de faire, et qui nous emplit de joie et de bonheur est de reconnaître notre faiblesse, notre incapacité et de Lui demander du secours.  Confiance en Lui, c'est ce qu'il faut avoir. Il est tout-puissant, infiniment grand que croyons-nous être ? Des guerriers de lumière ? Quelle vanité !



La seule chose que nous soyons en mesure de faire est de Le reconnaître, de nous rendre compte de sa Présence, d'être attentif à Lui, en plongeant notre Conscience dans Son Amour le plus souvent possible, en nous soumettant à Son Amour alors nous en récoltons quelques bribes.



Il est tellement plus facile après de voir Son Amour en toute chose quand on le fréquente assiduement en soi. Aller à la source d'abord pour s'y abreuver, assouvir notre soif d'Amour et après on peut s'occuper d'aimer le monde selon notre envie. L'un n'empêche pas l'autre mais il faut faire les choses dans le bon ordre et les remettre à leur juste place.



Au moment fatidique, que direz-vous à votre Seigneur en voyant sa Lumière ? Vous savez bien que vous n'emporterez pas vos biens matériels, ni votre pouvoir, ni votre personnalité, ni vos souvenirs. Lui direz-vous « j'ai contribué à sauver le monde ? » ou pourrez-vous Lui dire « Je t'aime, je t'ai toujours aimé et quel bonheur de te retrouver ». 



Ce qui comptera à ce moment-là sera votre soif de Lui. Je sais que cette soif est déjà présente en moi et à chaque fois que je Le regarde en face, que je contemple sa Lumière en moi, je sens ma soif grandir.



Qui fait battre votre cœur, qui fait que vous respirez,
qui fait que vous avez conscience
de vous et du monde ? C'est Lui.
Aimez l'aimer, ensuite tout le reste sera l'écume des jours.

(Sri Hans Yoganand ji)


Satsang sur le même thème écris par le maître de la voie
Sri Hans Yoganand ji

Tout sur Dieu est faux

Posts les plus consultés de ce blog

La simplicité, une qualité spirituelle ?

Laisser faire la Grâce

Le sanctuaire intérieur