La porte de sortie de la souffrance

Toutes les souffrances de la confusion sont illusion. Réveillez-vous et elles disparaîtront.
(sic maître de la voie)




J'avais envie de me faire belle ce soir pour mon Seigneur ! J'ai aussi besoin de me faire belle à l'intérieur pour Lui. Qu'est-ce que ça veut dire au juste ?  C'est arrêter de me prendre la tête et sortir de la confusion....mais comment faire ? 
En étant dans la pratique, dans la dédication et la dévotion que je redécouvre un peu après ces quelques temps cahin-caha.

Quand on aime être dans la pratique et qu'on devient dévot un peu par la force des choses, on ne décide pas, ça nous tombe dessus, alors on aime être en Lui. La dévotion est aussi une porte d'entrée pour s'unir à Lui. Peu importe par quel bout on le prend tant qu'on est conscient de sa présence en nous. On peut passer par le satsang, le Service ou la méditation ou la dévotion quand on est plein de cet Amour qui déborde ! 

Quand on sent une sorte de va-et-vient d'énergie d'Amour qui passe entre Lui et soi, on se sent tout petit et Son serviteur. On a juste envie de faire les choses parfaitement bien pour Lui et par amour pour Lui peu importe ce qu'on fait du moment qu'on peut le faire en étant conscient de Lui et en Lui offrant  ses gestes, ses actes.

Ces perles qui viennent se poser là dans la journées et qui me donnent plein d'énergie et de motivation, pour franchir les moments plus gris sont merveilleuses. Quand le soleil est caché derrière les nuages et que je me souviens de ces moments d'intense union avec Lui alors je me rappelle que le soleil est toujours là, ce n'est pas parce qu'il est caché par des nuages gris qu'il a disparu.

Cela me permet de passer ce moment difficile plus sereinement ou même d'en sortir car je sais qu'il y a ces petits moments de bonheur, je devrais dire plutôt ces grands moments de relation intense avec Lui ce serait plus juste. C'est tellement fort et beau que de dire seulement "un petit moment de bonheur" n'est pas à la mesure de ce que je peux vivre.

C'est toujours pareil c'est en le vivant qu'on peut s'en rendre compte, les mots ne peuvent pas décrire ce qui se passe dans cette relation intime à l'intérieur quand on plonge sa Conscience dans cette Paix, dans la Béatitude. Il n'y a qu'en le faisant qu'on peut le savoir et tout le reste n'est que blabla vain et sans importance. 

Pour cela, il faut en avoir envie et le faire, savoir comment faire. Je me souviens d'un post sur Twitter qui disait " La paix est en nous, ce n'est pas la peine d'aller la chercher ailleurs", c'est vrai ! 

Mais encore faut-il savoir où et comment la trouver parce qu'en nous, il n'y a pas que la Paix, il y a aussi plein d'autres choses...

Quand on a le mode d'emploi et les outils pour y aller et s'y abreuver c'est merveilleux mais on ne peut pas trouver tout seul, on se perd.

C'est un chemin merveilleux, grand, large, clair, lumineux, évident et simple mais pas au départ....au début, il est plein de ronces et de confusion et on ne peut pas s'en sortir tout seul. C'est en ayant reçu la Révélation et avec la main du guide qui nous remet sur le chemin et nous renvoie au bon endroit à l'intérieur de nous, qu'on peut commencer à voir le chemin plus facilement et marcher bien droit sur cette voie.

C'est incroyable ce qui se transforme en soi simplement parce qu'on change notre point de vue, parce que notre Conscience est de mieux en mieux centrée, notre vision, notre perception change. Ce qu'on peut découvrir est non seulement merveilleux mais aussi impressionnant. 

Encore une fois, c'est à chacun d'avoir soif de trouver ce trésor et d'y aller. Ecouter ou lire ce que dit quelqu'un n'est pas suffisant, cela peut donner un petit coup de pouce mais 
il faut être suffisamment humble pour se dire qu'on y arrivera pas tout seul.

Il y a un secours possible, une porte de sortie de cette confusion, de cette souffrance de cet endroit où on se sent seul, avec tant de questions. 

Quand on pratique, on se sent plein, on sait où on va sans avoir plus aucune question parce qu'on a trouvé la réponse en soi et on se rend compte qu'effectivement là on a la réponse. Ce que d'autres peuvent en penser ne nous intéresse plus. Peu importe l'écho que cela peut avoir autour de soi quand on baigne dans la Béatitude.

Parce qu'ils n'ont pas de recul, qu'ils ne voient pas autre chose, qu'il leur manque une perspective, une porte de sortie, un endroit où aller, un refuge ils désespèrent. Mais ils, elles ont une porte de sortie, un refuge...encore faut-il le savoir, les connaître.
 (extrait du satsang "les tigres de papier" donné par le maître de la voie)



Satsang sur le même thème écris par le maître de la voie

Posts les plus consultés de ce blog

Laisser faire la Grâce

Comment être sauvé de la souffrance

À ceux qui cherchent la paix