Ce qui compte sur une voie spirituelle



Quand j'ai commencé à marcher sur cette Voie, c'est-à-dire après la Révélation des techniques de méditation, et que je ressentais le sourire-intérieur, la béatitude, j'étais subjuguée et c'était merveilleux. Après plusieurs années de pratique assidue, je suis toujours subjuguée à chaque fois que je suis consciente du Saint-Nom, rien a changé, l'émerveillement est toujours là. C'est toujours neuf mais ça n'a pas changé. C'est fabuleux !! 


Le bonheur que j'éprouvais à l'époque est le même qu'aujourd'hui, il est pareil qu'avant et pourtant il y a bien quelque chose qui a changé en moi, profondément : c'est mon regard sur l'existence, c'est ma conscience qui s'est approfondie. 


C'est quelque chose que mon maître dit souvent, que  la pratique permet d'approfondir sa conscience et je me rends compte que je ne comprenais pas vraiment ce que cela signifie, si je le comprenais à la mesure de mes possibilités, à la mesure justement de mon état de conscience.

Il y a des étapes sur cette voie et à chaque fois je me rends compte que j'approfondis un peu plus ma conscience. J'ai une  vue plus large, plus globale, plus précise. Il y a de moins en moins de voile qui obscurcissent mon regard. 


C'est ça qui change, le bonheur, la joie, la paix ne changent pas mais la conscience, oui.

C'est cette image de la tour qu'on gravit et quand on est au premier étage, on a une certaine vue sur les alentours mais quand on est au 5ème étage, la perspective est différente alors au 32ème étage que dire ? C'est toujours le même environnement mais la vue est bien différente !! 

C'est pareil pour la conscience, on voit les mêmes choses avec plus de profondeur, une globalité, une acuité différente et plus fine. 


Il m'est arrivé d'avoir la sensation de franchir une étape sur cette voie et de me retrouver sur un nouvel étage. Je suis toute contente de cette nouvelle conscience et de visiter les lieux avec ce nouveau regard plus "propre".


Cela ne s'explique pas, ça se vit. Et c'est bien vrai, je me réjouis d'être dans l'état où je suis aussi longtemps qu'il m'est donné de le faire et puis je sais aussi très bien à force d'expérience de cette pratique qu'à un moment donné, il y aura à nouveau un passage à un autre étage. 

C'est une grande joie, une reconnaissance, une gratitude incroyable de se rendre compte que cette profondeur est infinie. 


Quand on arrive à un nouvel étage, on croit être les rois du monde ! L'ego spirituel se précipite pour nous faire croire qu'on est le superman de la spiritualité. Mais il faut reconnaître qu'on n'y est pour pas grand chose et continuer à se soumettre au Saint-Nom par la pratique. 

C'est infini et il n'y a pas d'échelle se comparer, on s'en fout complètement, il n'empêche qu'il y a des étapes où on s'aperçoit qu'on a un autre regard, une nouvelle posture intérieure que quelque chose a vraiment changé. Une nouvelle compréhension vient aussi en même temps. 

La voie me rend heureuse mais c'est un effet secondaire, le principal est l'approfondissement de ma conscience même si j'aime  ressentir le Saint-Nom, contempler la Lumière intérieure, la Douceur ce qui est essentiel est la conscience de l'harmonie sous-jacente. 

Satsang sur le même thème écrits par le maître de la voie

Le trésor des profondeurs
Raffiner l'âme
Crever les nuages noirs










Posts les plus consultés de ce blog

Laisser faire la Grâce

Comment être sauvé de la souffrance

La simplicité, une qualité spirituelle ?