La posture intérieure



Tout ce que tu nous dis José (guide de La Voie) depuis le début, c'est juste et vrai. C'est précis comme un rayon laser mais tant qu'on ne le vit pas, ça reste des concepts, lettre morte. C'est quand on le vit, qu'on l'expérimente qu'on constate que ce que tu dis est vrai. Plus on pratique, plus on le fait et plus on expérimente cette voie, plus on y est engagé et plus on voit à quel point c'est précis, taillé au laser.

On peut relire tous tes satsang, c'est toujours aussi précis et à chaque fois je peux prendre par un bout ou un autre, c'est toujours pour arriver au même point : simplicité, humilité, détachement, foi, acceptation et le lâcher-prise qui va avec.

Tout tourne là autour, c'est la posture intérieure qui est indispensable si on veut profiter pleinement de la conscience de la béatitude et profiter de cette existence du mieux possible. Si on veut être de plus en plus intime avec le Saint-Nom, longtemps, souvent, réaliser tout simplement La Voie dans notre quotidien, alors cette posture intérieure est fondamentale, essentielle avec l'Agya, les techniques de méditation, les 3 piliers qui permettent justement d'acquérir cette posture intérieure.

Ça ne se fait pas toujours sans douleur, sans tiraillement, ça peut faire mal et on a pas toujours la force, le courage, l'envie d'y aller à fond. Ce n'est pas grave, les choses se font malgré tout et au goutte à goutte s'il le faut.

On a jamais fini de peaufiner, de polir notre âme et d'arriver à être de plus intimement mêlé au Saint-Nom. C'est ce que nous souhaitons, c'est notre destinée et c'est merveilleux. Alors les cailloux, les ronces et difficultés qui sont sur le chemin, on peut les prendre avec joie, avec bonheur… il faut passer par là si on veut avancer.

Autres textes inspirés sur le même thème écrits par Sri Hans Yoganand ji


Posts les plus consultés de ce blog

Le sanctuaire intérieur

La simplicité, une qualité spirituelle ?

C'est la Lumière qui gagne !