Ce qui donne des couleurs à la vie




C'est dans le silence que je peux me reposer dans le Saint-Nom, entendre sa Musique, voir sa Lumière, ressentir sa Douceur, dans le silence des pensées, dans le silence intérieur de la vacuité. Là rien de ce qu'on peut croire, penser, de ce qu'on peut imaginer n'a de place. Nos sentiments, nos sentiments ne font que nous éloigner de cette paix… de cette Béatitude.

Plus on est plein de soi, de vanité, de pensées, de concepts, d'opinions, d'avis, de croyances moins on peut s'abandonner à ce silence intérieur. 

Je vois bien la différence entre les premiers temps et aujourd'hui,  maintenant c'est beaucoup plus facile d'écarter mes pensées et de ne pas en avoir beaucoup quand je médite alors qu'au début, il y avait un sacré brouhaha dans ma tête. 

Mais à force de pratique, de détachement, de lâcher-prise, d'humilité, de simplicié toutes ses vertus qui viennent à force de pratiquer. Alors bien sûr dans la méditation, c'est plus facile, plus évident, plus claire. J'en ressors plein, satisfaite sans autres désire. Je n'ai pas de désir, c'est parfait. 

Quand je repars dans ma journée le lendemain, je suis rechargée comme une pile de Saint-Nom et je peux vaquer à mes occupations comme aujourd'hui, attendre dans une fil, le ciel était gris, triste, il faisait froid mais c'était beau, ça sentait la neige de mon enfance, attendre ou pas qu'importe le Saint-Nom est toujours là et me remplit de sa douceur. Bien sûr, j'aurais pu faire des choses plus agréable que d'attendre mais ce n'est pas grave, l'important j'étais dans cette conscience et j'en profite. Le soir, je sais que j'ai passé une journée riche parce que j'étais conscience du Saint-Nom et de la Béatitude, de la Paix intérieure. Je n'ai pas loupé le coche et que j'aie fait ceci ou cela n'est pas grave, c'est mon existence et comme tout le monde, il y a des choses plus agréables à faire et d'autres moins ou même embêtantes ou super. C'est normal mais quand on est dans la guidance, dans la Grâce et la simplicité, on se fond plus dans l'harmonie et c'est mieux évidemment. 

Le principal dans ma vie est d'être consciente du Saint-Nom et pour cela observer les 3 piliers. C'est devenu toute ma vie sans pour autant que le reste soit négliger. Ce n'est pas ou/ou fromage ou dessert, non on ajoute quelque chose en plus à notre existence : la conscience. C'est ce qui fait toute la différence et donne des couleurs à la vie. Est-ce qu'on peut aimer quelqu'un aussi et est-ce que cette personne doit aussi être conscience pour qu'on puisse l'aimer etc. j'avais eu une discussion à ce sujet sur FB mais la personne ne pouvait pas comprendre que ce n'est pas ou l'un ou l'autre, c'est les deux. On a la conscience en plus de tout le reste et c'est ça qui rend la vie merveilleuse. Si on met la conscience en premier, le reste vient en second mais ce n'est pas moins important, on doit simplement mettre le plan de la conscience en avant et on devient la créature de son créateur.

Satsang sur le même thème écrits par Sri Hans Yoganan ji :

Se taire et changer son regard
Virus, lumières et vanité
Foi n'est pas croyance


Posts les plus consultés de ce blog

La simplicité, une qualité spirituelle ?

Laisser faire la Grâce

Le sanctuaire intérieur