Hors du temps




Le Saint-Nom, c'est cette petite musique de fond bien agréable, et douce qui se joue tout au long de la journée en moi et que j'écoute attentivemente elle me met dans un état autre. Je passe mes journées en étant consciente de Lui en l'écoutant et je suis comme dans une bulle hors du temps. Je ne me rends même pas compte que la journée passe que la journée suivante passe… ce n'est pas important. Bien sûr, il y a des choses différentes à faire en fonction du jour de la semaine…. ne serait-ce que le satsang deux fois par semaine, les courses, le week-end qui rythment les semaines, et puis il y a les saisons…

Mais j'ai toujours l'impression d'être dans une bulle à l'écart, en recul de ce temps qui passe. Je suis là, présente, consciente du Saint-Nom et ça me suffit. Je n'ai pas besoin de courir après le temps ni d'attendre ceci ou cela.

Bien sûr, il a des échéances et je peux m'en réjouir à l'avance mais ce n'est pas essentiel du tout. Je ne suis pas entièrement dans cette attente ou dans cette course après le temps….. « je n'ai pas le temps, j'ai trop de choses à faire » …. et bien on peut déjà commencer par faire moins de choses quand c'est possible, simplifier sa vie. Si on y regarde bien, souvent il y a des choses superflues dans nos vies.

Cet état un peu hors du temps, ça fait partie de l'harmonie, de la paix, de ce goût de la vie qui est tellement subtil et fabuleux  quand on pratique l'ensemble de la Voie avec son satsang, sa méditation particulière avec les techniques de la voie et le Service avec ces techniques et la posture intérieure. Tout cela met au diapason de l'harmonie.

C'est ce qu'il me faut, c'est un besoin essentiel. Grâce à la Voie, j'ai pu identifier ce besoin, le combler, le satisfaire par la pratique et c'est magnifique. On a se besoin ancrer en nous de communion avec le Saint-Nom avec cette force pleine de paix et d'amour. Quand on en n'a pas conscience, qu'on ne sait pas ce dont on a vraiment besoin, on projette sur d'autres choses extérieures.

Mais quand on a trouvé ce qui peut combler ce besoin essentiel alors on est tourné vers Lui et on s'abreuve, on boit, on en prend a pleines brassées autant qu'on peut. On est arrivé et on a plus besoin de chercher, on a juste besoin de puiser à cette source qui nous comble.

Ce sont des mots qu'on voit beaucoup mais là ils prennent leurs sens, ils sont pleins. Je suis pleine de cette béatitude, du Saint-Nom, de la paix, de la conscince.

C'est merveilleux de pouvoir vivre sa vie quotidienne normale avec cette dimension supplémentaire c'est incroyable. La pratique des 3 piliers c'est magique, miraculeux. C'est simple mais fantastique d'avoir cet outil à disposition et de pouvoir être conscient, avoir les yeux ouverts, et du recul sur soi.

Satsang écrits par le guide de la Voie Sri Hans Yoganand ji :

Un parfum d'éternité
Une histoire d'amour
L'axe universel

Posts les plus consultés de ce blog

La simplicité, une qualité spirituelle ?

Laisser faire la Grâce

Le sanctuaire intérieur