L’instant présent

L’instant présent



Il est écrit dans l'Évangile selon Jean « Au commencement était le Verbe et le Verbe était auprès de Dieu et le Verbe était Dieu » (1:1) Sri hans Yoganand ji a parlé, dans un texte (le secret de la parole), de ce Verbe, je vous invite à le lire, l'explication est très intéressante.

 

Il se trouve que le dernier satsang, que j'ai donné oralement à l'ashram, donnait une interprétation du mot « Verbe », un peu différente, sinon contradictoire. Le texte ici n'est pas une retranscription de ce satsang, mais s'en est inspiré. Pour revenir au mot « Verbe », je me souviens qu'il m’interpellait déjà.

 

Quand j'étais jeune et que je faisais partie d'une église chrétienne évangéliste, mais comme souvent, les paroles trouvées dans les Évangiles, répétées par les croyants, relevaient plus de l'incantation que de l'expression d'une notion bien comprise. Ce premier verset de l'évangile selon Jean, m'a toujours plu et un peu décontenancée aussi, jusqu'au jour où j'ai reçu la Révélation des techniques de La Voie, que j'ai pratiqué et compris ce qu'était ce Verbe (ou Parole, ou Saint-Nom).

 

 Il reste quand même le mot Verbe

 

La linguiste, en moi, a tout de suite pensé aux catégories grammaticales qu'on connaît tous, le nom, le verbe, l'adjectif, le pronom, etc. Mais quel est le rapport avec Dieu ? Aucun ? Si, sans doute. Le verbe est un élément essentiel de la phrase, car il permet, entre autres choses, de situer l'action dans le temps par sa conjugaison ; il est au passé, au présent ou au futur. Le verbe est donc lié au temps. Quand Dieu créa le monde, il créa le temps, l'espace, la matière... Même sans être physicienne, je ne crois pas me tromper de beaucoup. Avant le big-bang, il n'y avait pas de temps. Dieu n'est pas soumit au temps puisqu’il n'est jamais né et qu'il ne mourra jamais. " Le Tout n'a pas eu de commencement et n'aura pas de fin." (Tao-Te-King, extrait de 1.4)

 

L’instant est le moment où le temps n’existe pas


Il y a l'instant présent, qui est un des éléments du Tout, ou Dieu, ou Tao. Quand on est conscient de son Saint-Nom, par la pratique de la méditation qui porte ce nom, on est dans l'instant présent, obligatoirement. Une fois conscient du Saint-nom, donc de l'instant, on peut faire ce qu'on veut ; s'occuper de sa retraite, de ses vacances, de réserver un billet de spectacle, de prendre un rendez-vous pour se faire vacciner ou se souvenir du passé, puisqu'on est conscient de son essence. " Le Tout est depuis et pour toujours tout entier dans l'instant. " (Bhaktimàrga 1-1-11)

 

 

Je me souviens d'une femme qui m'avait raconté, il y a quelques années déjà, vivre dans l'instant présent et ne pas s'occuper du tout de ce qu'elle fera plus tard, même pas dans l'après-midi, alors que ses enfants lui demandaient ce qu'elle avait prévu de faire... Cela m'avait interloquée et je comprenais qu'il y avait l'instant présent, qui était dans la dimension du Tout, ou Dieu et qu'il y avait le temps des horlogers, celui des Hommes, qui leur servait à s'organiser. Dans la vie de tous les jours, il est impossible de ne vivre que dans l'instant ; nos devoirs nous obligent à nous préoccuper des choses, à les planifier. On peut aussi se souvenir de quelques moments heureux de notre passé, sans pour autant, cesser d'avoir conscience de l'instant.

 

 

Quand on est conscient du Saint-Nom, tout en faisant ce qu'on a à faire, alors on est dans l'instant parce que le Saint-Nom est dans l'instant. C'est ça le truc, on s'attache à l'instant présent, en s'attachant au Saint-Nom et ça, c'est possible de le faire tout en vaquant à ses occupations, en prévoyant un emploi du temps, un menu, un événement et en se souvenant du passé. C'est tellement évident, quand on sait comment faire ! Alors, on vit dans l'instant présent vraiment. " Celui qui connaît la cause de l'illusion du monde, profite des plaisirs du monde sans s'y perdre." (Bhagavad-Gitâ 2:46/le chant de l'éveillé 1.9)

 

 

L'âme, c'est nous et l'âme est hors du temps. Dans l'instant, l'âme trouve le repos dont elle a besoin. Dans la vie de tous les jours, on peut vivre dans l'instant, la vraie vie, par la conscience du Saint-Nom, quand on ne se laisse pas aller à ses pensées et à ses émotions. Mais rien n'empêche de s'intéresser à son avenir ni de se rappeler des souvenirs. " De l'univers, l'Un est le père, la mère, le soutien et l'aïeul, l'objet de la connaissance, le purificateur et le son primordial qui se répète. Il est également les hymnes, la danse et la dédication à l'autel. Il est le but, le soutien, le maître, le témoin, la demeure, le refuge et l'ami le plus cher, la création et l'annihilation, la base de toutes choses, le lieu de repos et l'éternelle semence. " (Bhagavad-Gitâ 9:17 et 18/le chant de l'éveillé 8.11)

 

 



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Laisser faire la Grâce

Comment être sauvé de la souffrance

À ceux qui cherchent la paix